Quels sont les différents types de handicaps ?

On peut classer les types de handicap ou de diversité fonctionnelle en trois grands groupes : moteur, sensoriel et intellectuel. Tous les types de handicaps n’affectent pas les gens de la même façon. Certains posent moins d’obstacles que d’autres s’il s’agit de mener une vie normale. Dans cet article, on exposera en quoi consiste chacun de ces types de handicaps.

Handicap moteur

Le handicap moteur désigne celui qui diminue ou qui rend impossible la mobilité ou partielle d’une ou plusieurs parties du corps. Vous pouvez aller à ce site web pour mieux comprendre. Cela rend difficile la réalisation des activités motrices plus conventionnelles. Ce type de handicap moteur engendre des difficultés de coordination, des mouvements incontrôlés, une portée limitée, une force réduite ou un discours inintelligible.

L’une des plus grandes difficultés auxquelles doit faire face une personne possédant une diversité fonctionnelle de type moteur est de surmonter les barrières présentées par la conception architecturale de nos espaces et de nos villes. Parlant d’une conception architecturale, on note les portes étroites, les trottoirs étroits et d’autres. L’élimination de ces barrières architecturale a un poids capital s’il s’agit de favoriser l’inclusion des personnes concernées dans toutes les sphères sociales, culturelles et éducatives.

Handicap sensoriel : auditif et visuel

Le handicap sensoriel désigne la diminution de la capacité perceptive d’un des sens en général l’ouïe et la vision. Ce qui entraîne une déficience auditive et visuelle. En effet, une déficience auditive est une diminution de la capacité à percevoir une ou les deux oreilles. Elle est évaluée en fonction du degré de perte sonore. Ces personnes souffrantes de ce type de handicap peuvent être sourdes, si elles sont atteintes. Tandis que la diversité fonctionnelle de type visuel est une limitation totale ou partielle de la capacité à percevoir la vue.

Handicap intellectuel

La déficience intellectuelle fait référence à une série de limitations à la fois dans le fonctionnement intellectuel et dans les comportements adaptatifs. Elle affecte les compétences qu’une personne acquiert pour fonctionner au quotidien.